• Connectez-vous

Cérémonie du 11 Novembre 2016 à Fénelon Sainte-Marie

  • 11 nov. 2016
  • -
  • Catégorie : Evénement Ecole
  • -
  • Auteur : Maxime LEISER
  • -
  • Vu : 222 fois
Cérémonie du 11 Novembre 2016 à Fénelon Sainte-Marie

Comme chaque année, la France fête avec émotion et recueillement la mémoire de ses anciens combattants morts pour leur nation.

Ce jour férié était initialement l'anniversaire de l'Armistice de 1918 ayant mis fin à la Première Guerre Mondiale, mais avec le décès du dernier Poilu français, Lazare Ponticelli, le 12 mars 2008, à 110 ans, il fallut alors étendre sa signification pour faire perdurer le devoir de mémoire.

Ainsi, ce jeudi 10 novembre 2016 à 13h, la gerbe qui fût déposée au pied de la stèle de la rotonde portait sur son ruban la mention des anciens élèves morts pour la France, à toutes les époques où ce sacrifice ultime fût nécessaire.

Étaient notamment présents à cette courte mais traditionnelle cérémonie M. Gamard, directeur des études du lycée, M. Delperrier, professeur d'histoire et spécialiste de l'histoire militaire, et Grégoire Dugueyt, président de l'Association des Anciens, dont voici ci-dessous l'allocution : 

 

"Chers élèves, chers anciens, chers professeurs,

Une des vocations de l’Association des Anciens Elèves est de transmettre l’histoire de Fénelon Sainte-Marie. L’histoire du groupe scolaire c’est celle de ses bâtiments mais aussi et surtout celle de ses élèves. L’exposition « Fénelon 14-18 », organisée en juin 2015 à la mairie du VIIIème, a montré que Fénelon abritait durant cette période un hôpital militaire tout en poursuivant les enseignements. Cette guerre a aussi profondément marqué les anciens élèves, qui ont été appelés à combattre sur tous les fronts y compris à Verdun. Cent-soixante-seize d’entre eux sont morts pour la France. Aujourd’hui nous leur rendons hommage ainsi qu’à tous les hommes et toutes les femmes, français ou étrangers, qui ont perdu la vie au cours de ce conflit sanglant.

Mais pourquoi leur rendre hommage ? Pourquoi est-ce si important encore cent ans après ?

Le 11 novembre offre l’occasion de se rappeler, même si ce n’est qu’un bref instant, de la souffrance endurée par des millions de Français pendant ces quatre années de barbarie. Ce conflit forge notre passé commun, qui est au fondement de la nation française. Au même titre, l’engagement d’anciens élèves de Fénelon dans cette guerre participe à la construction de l’identité de notre communauté d’anciens. C’est donc un devoir moral de leur rendre hommage.

Cependant, la pénombre des tranchées de la Grande Guerre doit également permettre d’éclairer l’avenir. En effet, elle nous fait prendre conscience de la chance que nous avons de vivre dans un continent en paix, alors qu’aujourd’hui encore des millions de personnes, en Afrique et au Moyen-Orient, souffrent de la guerre.

Ainsi, l’hommage d’aujourd’hui, qui célèbre la mémoire d’anciens élèves morts pour la France, est orienté vers le passé. Mais cette cérémonie est aussi tournée vers l’avenir car c’est un appel à profiter de chaque instant de liberté et à œuvrer, à son échelle, chaque jour pour la paix."

Auteur :
Maxime LEISER

Diplômé

Photos (3)

Commentaires

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire